Coronavirus : le Brabant Wallon instaure un couvre-feu


12 octobre 2020

L’information était dans l’air et le verdict est tombé. Gilles Mahieu, le gouverneur du Brabant wallon (photo), a pris la décision de faire passer sa province sous couvre-feu. Aucune personne ne pourra se trouver dans les rues brabançonnes entre 1 et 6 heures du matin. Cette mesure entrera en vigueur dès mercredi soir et pour une période de deux semaines.

Concrètement, il sera interdit de se trouver sur la voie ou dans les espaces publics entre 1 et 6 heures du matin. Des exceptions sont toutefois prévues pour certains déplacements :

  • motivés pour raisons médicales urgentes (urgences vétérinaires comprises) ;
  • afin de fournir l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables ;
  • professionnels ou dans le cadre de stages, y compris le trajet domicile-lieu de travail ;
  • dans le cadre d’un départ/retour de voyage ;
  • les cas de force majeure ne sont pas tenus par cette interdiction.

D’autres mesures vont également entrer en vigueur dans la jeune province :

  • obligation d’avoir sur soi un masque en permanence (pour les plus de 12 ans), comme partout ailleurs en Wallonie ;
  • masque obligatoire :
    • dans les files d’attente, les bâtiments publics, les cimetières lors de funérailles ou pendant la période de la Toussaint (du 30/10 au 03/11 inclus) ;
    • pour toute personne de plus de 12 ans sur les marchés et assimilés (brocantes, etc.) avec interdiction de consommer boissons et aliments sur place ;
  • interdiction de toute activité impliquant le porte-à-porte pour des enfants (notamment pour Halloween fin du mois) ;
  • tout événement pour les salles de fête, réceptions ou encore banquets devra être déclaré par mail auprès de la zone de police concernée au plus tard 24 h à l’avance en mentionnant la date, l’horaire et le nombre de personnes attendues ;
  • la consommation d’alcool sur la voie publique est étendue à toute la durée de la journée ;

Par ailleurs, les buvettes des clubs de sport ne pourront servir de boissons alcoolisées et seront fermées 30’ après la dernière activité sportive. Cette mesure durera 15 jours (ou sera aménagée d’ici une concertation entre les secteurs, la ministre et les gouverneurs). Les buvettes temporaires le long des parcours d’épreuves sportives sont interdites.

Concernant les vestiaires des clubs sportifs (sauf dans les piscines), ils sont fermés. L’autorité communale pourra déroger à cette règle pour autant que leur utilisation soit exclusivement réservée aux joueurs et à l’encadrement, qu’aucune boisson alcoolisée ne puisse y être consommée, que des règles sanitaires et le protocole Adeps puissent être respectés et qu’ils soient fermés au plus tard 45 minutes après l’arrêt de la compétition ou de l’entraînement.

La province de Luxembourg a emboîté le pas du Brabant Wallon. Les trois autres provinces wallonnes réservent, pour l'heure, leur décision. À Namur, une conférence des bourgmestres de la province doit se tenir mercredi.

Loïc Struys avec Antoine Libotte

Crédit photo : Facebook/Gilles Mahieu