Eden Hazard soigne ses blessures à Braine-Le-Comte !


01 avril 2021

Eden est de retour au pays ! Après un bref passage à Tubize pour encourager ses coéquipiers de l’équipe nationale il y a un peu plus d’une semaine, le capitaine des Diables vient se faire soigner chez un kiné spécialiste de la région.

Depuis son arrivée au Real de Madrid, la star du football enchaine les blessures. Une première à la cheville droite en novembre 2019 lors d’une rencontre contre le PSG, puis une autre à la malléole une semaine plus tard. Au total, c’est une dizaine de soucis de santé qu’Eden a rencontré. Il est même passé sur le billard en mars 2020 ! Maintenant, notre Brainois est blessé au psoas droit... Mais tous ces malheurs risquent bien d’enfin s’arrêter grâce à l’intervention d’un kiné spécialiste, lui aussi originaire de Braine-Le-Comte : Monsieur David Verwondingen.

Il s’agit d’un illustre kinésithérapeute connu et reconnu comme l’un des plus grands spécialistes de la médecine sportive. Formé aux Etats-Unis, il a ensuite exercé aux Emirats Arabes Unis – où il a d’ailleurs mis au point de nombreuses innovations dans le domaine de la rééducation. Aujourd’hui, il a ouvert un cabinet à Braine-Le-Comte. Entre deux rendez-vous, il a accepté de nous recevoir.

« J’ai l’habitude de travailler avec de grands sportifs, mais je dois dire que c’est un véritable honneur de travailler avec un aussi célèbre footballeur. D’autant plus que nous sommes originaires de la même ville ! », nous confie-t-il.

Selon, lui, Eden progresse rapidement et recouvre chaque jour un peu plus de ses capacités physiques. « Nous travaillons tous les jours sur du renforcement musculaire et de la rééducation. Notamment en faisant des parties de ping pong et quelques prises de judo. Le but ici est de guérir ses blessures et de préparer son corps. Le fortifier en quelque sorte, afin qu’il se blesse le moins possible à l’avenir. ».

Grâce aux talents de David Verwondingen, Eden Hazard a des chances d’éventuellement participer l’Euro.
Nous croisons les doigts pour lui et lui souhaitons un prompt rétablissement !

Un article publié ce 1er avril... ;-)

Guillaume Picalausa
Crédit Image : Pixabay