Flahaut met la pression sur la majorité à Nivelles

13 janvier 2019

Le début d’année est synonyme de revendications pour PluS. Si la formation à tendance socialiste de Nivelles a connu une perte de 4 sièges aux élections communales d’octobre dernier, le maintien sur les bancs de l’opposition n’a pas réduit sa motivation de voir aboutir un certain nombre de projets pour la commune.

A l’occasion d’une rencontre avec la presse organisée ce week-end, André Flahaut a tenu à rappeler les besoins de la déclaration de politique générale que la majorité (Liste du Bourgmestre de Pierre Huart et Ecolo de Pascal Rigot) doit présenter en février prochain. Une série de priorités a été exprimée en matière de tourisme, commerce, sport, culture, enseignement, etc ainsi que le besoin d’avoir une vision générale pour le développement de la ville.

Pour André Flahaut, il sera important que l’équipe du bourgmestre redynamise le tourisme à Nivelles, pour attirer des habitants du reste du Brabant wallon et de partout en Wallonie. En particulier suite à la perte de la maison du tourisme de Nivelles il y a près de 2 ans. « Nivelles, ce n’est pas que la tarte al djote. » La politique en matière de commerces et de développement économique devra également être revue selon le conseiller communal qui sera attentif aux projets de Benoit Giroul, le nouvel échevin de la Liste du Bourgmestre, en charge de l’animation économique. Sans oublier que le sport devra évoluer à Nivelles : « Les terrains du domaine militaire constituent une piste solide pour y déplacer un certain nombre de clubs. Et l’avantage est que les infrastructures y sont existantes et pourraient dès lors être mises à disposition très rapidement. »

Enfin, André Flahaut s’est étonné que le dossier de reconnaissance du Waux-Hall en tant que centre culturel ait été repoussé d’un an. Idem pour l’absence d’avancée dans le projet d’école au Val de Thines alors qu’une enveloppe de 3 millions d’euros a été accordée par la Fédération Wallonie-Bruxelles en juillet dernier. Un dossier qui sera dorénavant géré par Isabelle Bourlez (Ecolo), la nouvelle échevine qui est elle-même issue du monde de l’enseignement.

Vous l’aurez compris, la gestion de Nivelles sera remplie de défis dans les années à venir. D’autant plus que la majorité devra constituer une ligne budgétaire tenant compte de la diminution du fond des communes en Wallonie.

Nicolas Boulart
Crédit photo: André Flahaut