L’ASFCA sanctionne trois frigos solidaires, dont l’un situé à Waterloo

01 décembre 2018

Les frigos solidaires, ce sont ces réfrigérateurs installés dans les lieux publics où chacun est libre de se servir ou d’aider son prochain. La cause est noble, encore faut-il qu’elle soit respectée. Il y a quelques jours, l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) visitait pour la deuxième fois trois de ces associations. L’une étant située à Pont-à-Celles, l’autre à Woluwe-Saint-Pierre et la dernière … à Waterloo. Et ce qu’il ressort de ce contrôle est accablant. À Pont-à-Celles par exemple, de la viande hachée et du surimi étaient entreposés dans une salle à température ambiante. À Waterloo par contre, c’est 57 kilos de produits périmés qui ont été jetés à la poubelle.

Cette deuxième visite non concluante sera soldée par un PV à l’encontre des responsables des frigos solidaires et, peut-être, par une amende pour non-respect du règlement sur les banques alimentaires.

À titre d’information, seules les associations caritatives faisant appel à des commerces comme des supermarchés ou des boulangeries seront systématiquement contrôlées par l’AFSCA, les denrées étant considérées comme à la disposition de tout un chacun dans un frigo communautaire. En revanche, s’il s’agit d’une initiative privée (si un citoyen met seul son frigo à disposition des autres, par exemple), alors il ne sera à priori pas contrôlé, sauf si une plainte pour intoxication alimentaire est déposée.

Dans tous les cas, les auteurs de ces mouvements solidaires doivent veiller à respecter la gestion du flux, à contrôler la température de leur(s) frigo(s) et à avertir les clients des potentiels allergènes présents dans la nourriture.  

 

Maud Wilquin

Crédit photo : Bertrand Gassard