Les cyclistes bientôt prioritaires dans le centre de Nivelles !


30 août 2020

Ce week-end, Pierre Huart était présent dans les studios d'Ultrason à l’occasion des 15 ans de la radio. En évoquant l'actualité de la ville de Nivelles, le bourgmestre a évoqué les projets à venir, dont une évolution significative pour les cyclistes.

Le centre-ville de Nivelles pourrait prochainement devenir une zone cyclable ! Par le biais de l’échevin des Travaux Pascal Rigot, le collège communal a répondu à un appel-à-projet de la Région wallonne. La Ville entamera donc, prochainement, une phase de test concernant les zones cyclables. Celle-ci concernera la Rue du Cura. « Concrètement, cela implique que les cyclistes auront la priorité sur les voitures dans cette rue. Aux automobilistes qui estiment qu’ils vont être freinés, je réponds que leur vitesse est déjà limitée à 30km/h dans le centre ! », précise le bourgmestre.

Le centre-ville, bientôt royaume des cyclistes ?

Et ce n’est pas tout : « nous sommes allés plus loin, explique Pierre Huart à notre micro. Lundi passé, j’ai proposé au collège communal de faire de l’ensemble du centre-ville une zone cyclable. Seules trois rues ne sont pas concernées : la Rue de Sainte, la Rue de Mons et la Rue de Soignies. » Pourquoi les exclure ? « Parce que des bus passent, continue le maïeur. Quand on connait la pression mise sur les chauffeurs de bus pour respecter les horaires, on ne peut pas se permettre d’accorder la priorité aux cyclistes dans ces rues. Cela ralentirait considérablement les bus ». Pour l’instant, la zone cyclable qui concernerait le centre-ville est à l’état de projet. Il faudra attendre le 10 septembre pour que la décision soit approuvée par les élus nivellois.

La mobilité douce, un projet d’actualité en septembre

Ce projet s’inscrit dans la dynamique du moment, qui est de désengorger les noyaux des villes et réduire les émissions de CO2. Il pourrait même voir le jour à l’aube de la semaine de la mobilité, qui aura lieu aux alentours de la mi-septembre. Comme l’an passé, l’administration communale va d’ailleurs participer à un concours organisé par la Région wallonne. Ce qui lui avait valu, en 2019, de remporter le concours « Défi Mobilité des administrations publiques ». Pierre Huart : « nous participons à ce concours pour montrer l’exemple aux citoyens. L’année passée, l’objectif était d’utiliser n’importe quel moyen de transport en-dehors de la voiture. La seule exception concernait le covoiturage ».

Cette année, que ce soit au niveau de l’action politique ou dans le cadre de la semaine de la mobilité, l’objectif est plus que jamais de mettre le vélo à l’honneur.

Nathan Scheirlinckx

Crédit photo : Lucas Dehoux