"Les gens ont nettement respecté les mesures pour le réveillon" - Traiteur Vincent à Lillois


04 janvier 2021

Selon Traiteur Vincent, établi depuis 1992 à Lillois (Braine-l’Alleud), la population a largement respecté les mesures sanitaires restrictives imposées par le gouvernement pour le réveillon. C’est ce que laissent transparaître les commandes qu’il a reçues.

Les clients, même s’ils ne pouvaient pas se réunir autour de grandes tablées, se sont rendus chez des traiteurs pour les repas des réveillons. Selon Vincent Nissen, propriétaire du magasin Traiteur Vincent, les gens ont nettement respecté les règles imposées par l'État : « Dans mes bons de commande, il y avait très peu de commandes au-dessus de cinq (couverts). Même les commandes qui étaient supérieures à cinq (couverts), c’étaient différentes commandes groupées en une que l’on devait séparer dans différents sacs. Les gens commandaient pour sept, mais il fallait faire trois sacs différents et le client allait porter les sacs à droite et à gauche dans la famille. »
Cependant, moins de grosses commandes ne signifie pas moins de travail ; « Au niveau du nombre de couverts, Noël, ça a été la même chose que d’habitude. Mais cela demandait plus de travail car nous devions préparer plus de commandes – pour le même nombre de couverts que les années précédentes. Nous devions tout faire, mais à plus petite échelle, cela prend plus de temps. » explique le traiteur.

L’établissement de Vincent Nissen a dû fermer ses portes au début du premier confinement, mais ce ne fut pas pour autant une mauvaise année pour les affaires : « Avec les restaurants fermés et les gens qui en avaient marre des grandes surfaces, on n’a pas arrêté. Tous les magasins "à emporter" : épiceries, traiteurs, boulangeries, boucheries, ça marche très fort ! »

Le traiteur lilloisien met un point d’honneur à préserver la sécurité et la santé de ses employés ainsi que de ses clients. Il se félicite de ne pas avoir eu de cas de coronavirus dans son entourage ou celui de ses salariés : « En appliquant strictement les gestes barrière, en se lavant les mains très régulièrement, en portant un masque toute la journée au travail, douze heures par jour, on se protège ! ».
Seuls deux clients peuvent pénétrer en même temps dans le magasin, de grands plexiglas ont été installés sur le comptoir pour éviter tout contact avec le personnel et des masques sont distribués à ceux qui n’en portent pas ; « Les clients se sentent en sécurité et ils nous le disent : "On vient chez vous car on sait que vous appliquez les mesures". » indique Vincent Nissen.

Guillaume Picalausa

Crédit Image : (c) Vincent Nissen - Traiteur Vincent