Nivelles : intrusions et vols répétés au service des travaux


31 août 2020

La semaine dernière, lors du conseil communal, Bernard De Ro a interpellé publiquement le collège à propos des «vols répétés» de matériel au service des travaux de la Ville de Nivelles en demandant quelle était le montant du préjudice subi et si des mesures ont été prises pour que cela n'arrive plus. Cette année, les locaux du service communal des travaux ont été la cible de deux vols avec intrusion causant un préjudice de 57 000€. La commune a introduit plusieurs dossiers auprès des assurances.

Le 8 août dernier, le bâtiment administratif des locaux du service communal des travaux a été la cible de voleurs. Les malfrats se sont introduits dans le domaine en cisaillant une clôture et ont emporté, avec eux, du petit matériel, des chaussures et une centaine de paires de gants. Le préjudice de ce vol s'élevant à une somme de 13 673€. Lors du dernier conseil communal, le Premier échevin, Pascal Rigot a précisé que le déclenchement du système d'alarme opérationnel et actif dans les locaux avait permis à la police d'intervenir dans les vingt minutes. Mais aux dernières nouvelles, les voleurs courent toujours.

Un plus grand vol a eu lieu le 27 mai dernier. Cette fois-ci, les malfrats sont repartis avec du matériel d'outillage, une mini-pelle et une camionnette. Le montant du préjudice, auquel s'ajoute les frais de réparation des dégâts causés durant l'intrusion, s'élève à 43 600€. Aujourd'hui, l'enquête est toujours en cours mais aux dernières nouvelles, les voleurs n'ont toujours pas été identifiés par la police.

Afin de renforcer la sécurité des lieux, une série de mesures supplémentaires ont été prises, sur conseil de la zone de police qui dispose de spécialistes de la techno-prévention.

Ce n'est pas la première fois que ce phénomène se produit dans la commune. En 2018, du matériel du service des travaux avait été volé au parc de la Dodaine mais tout avait été récupéré. La même année, une camionnette avait disparu alors qu'elle était stationnée près des serres communales. Si le véhicule a pu également être récupéré, les dégâts qui lui ont été infligés s'élevaient à 6500€.

Quentin Ferrière

Crédit image : Pixabay/paulbr75