Saint Valentin 2021: plus que jamais l'occasion de se faire du bien


14 février 2021

La Saint-Valentin est habituellement une période importante pour les boutiques de lingerie et autres sex shop. Et peu importe la situation sanitaire, cela ne va pas changer. Bien que concurrencés par les toujours plus nombreux sites en ligne, ces magasins spécialisés restent la référence pour les couples cherchant à passer une nuit torride.

Ce samedi, aucune boutique de ce genre n’a pu accueillir de clients. Alors, certains ont décidé de proposer tenues sexy et jouets érotiques via un système de click and collect pour éviter une chute de leur chiffre d’affaire. C’est le cas de l’enseigne Lingerie Pierre, située à Wavre.

« Le click and collect permet de limiter la casse mais je crains que nos chiffres de vente soient moins bons que l’année passée » avoue la gérante de la boutique de lingerie fine. Pour maintenir le contact à distance avec la clientèle, elle mise énormément sur la publicité : « Depuis mai nous n’avons pas arrêté. Nous voulons montrer que des mesures sanitaires strictes sont appliquées pour rassurer les clients. Et ça marche plutôt bien ! ». En plus du click and collect, le magasin assure également une vente par correspondance via son site web.

Une Saint-Valentin différente ?

On le sait, cette année nous n’aurons pas droit au traditionnel resto entre amoureux du 14 février. « C’est l’occasion de remettre du piment dans son couple, continue la gérante de la boutique Lingerie Pierre. Une soirée à deux où l’on essaie des choses qu’on n’a pas l’habitude de faire. Je pense que dans le contexte actuel, les gens en ont encore plus besoin ».

Les jours précédant la Saint-Valentin sont toujours chargés du côté du magasin wavrien. Là où il y a un changement, c’est dans le type de produits les plus vendus : « Les autres années nous vendions plus de tenues osées, que les gens choisissaient pour sortir en ville par exemple. En 2021, nos produits du rayon Love shop ont clairement pris le dessus ».

La gérante s’estime heureuse de pouvoir continuer à vendre ses produits malgré les conditions particulières que nous connaissons. Elle est consciente que tous les sex shop et magasins de lingerie n’ont pas les capacités d’assurer des services de click and collect et de vente par correspondance.

Justement, ces boutiques sont-elles menacées par des géants spécialisés dans la vente en ligne comme Alibaba ou Amazon ? « L’avenir nous le dira, termine la tenancière de Lingerie Pierre. En tout cas, nous continuerons à fournir à nos clients des produits de qualité et l’expertise qui va avec ».

Nathan Scheirlinckx

Crédit photo : Google Maps-Edwin Baes