Bonne nouvelle pour le Match de Nivelles


14 novembre 2019

C’est une issue favorable qui s’est dégagée pour le supermarché de Nivelles, qui sera repris par une société sœur du groupe.

Rappel des faits

Début septembre, la direction des magasins Match et Smatch avait annoncé la mise en place d’un plan de transformation. Seize magasins, dont celui de Nivelles, étaient menacés et avec eux 210 postes sur les 2500 employés des deux enseignes.

La semaine dernière, un préavis de grève avait été déposé par les syndicats suite au rejet du protocole d’accord social par les travailleurs des magasins Match et Smatch.

Sauvetage du Match de Nivelles

Suite à une rencontre de la dernière chance, syndicats et direction se sont mis d’accord mardi soir sur, entre autre, la garantie d’emploi future et la création d’un organe paritaire, comme l’a précisé Dany Dubois, permanent CNE (CSC) au journal L’écho.

Concrètement, quatre des seize supermarchés menacés de fermeture vont ainsi échapper à une fermeture pure et simple. Le Match de Nivelles sera repris par le groupe Delfood, société sœur de Match et Smatch qui fait partie du groupe Louis Delhaize. Il en va de même pour les magasins de Spa et Eerteveld tandis que le supermarché de Jodoigne sera transformé en un plus petit magasin sous l’enseigne Smatch. Les douze magasins restants fermeront par contre leurs portes.

« Sur les 210 emplois menacés, 90% seront sauvé », a précisé Danny Dubois à L’écho.

Nicolas Boulart