Des plaintes contre l’hommage au personnel soignant


16 avril 2020

Les hommages au personnel soignant font-ils trop de bruit? Dans certaines communes, à l’image de Braine-l’Alleud, les autorités ont dû faire face à plusieurs plaintes.

Des hommages qui passent mal, ou du moins les excès qu’ils entraînent. C’est ce qu’il ressort de plusieurs réactions négatives de certains habitants du Brabant Wallon suite au «rituel de 20 heures», destiné à remercier le travail intensif du personnel soignant.

Cette marque de reconnaissance se traduit par des applaudissements depuis les balcons, trottoirs ou jardins d’où il est désormais fréquent d’entendre retentir des tambours ou des installations sono. Un élan citoyen suivit par les lieux de cultes, les forces de l’ordre ou les transports publics qui actionnent leurs cloches, sirènes ou klaxons au même moment.

Cette mobilisation déplaisent à certains qui, à cette heure-là de la soirée, revendiquent le droit au calme et au repos. Le bourgmestre de Braine-l’Alleud, Vincent Scourneau a reconnu dans les colonnes de L’Avenir le dépôt de plusieurs plaintes. «Les initiatives sont sympathiques (…). Il ne faudrait pas que cela devienne un problème», a-t-il déclaré. Interrogé par le quotidien, Pierre Huart, le bourgmestre de Nivelles, a prôné, de son côté, une relative tolérance en insistant sur la nécessité de respecter la distanciation sociale.

Vincent Scourneau rappelle qu’en dépit de la situation exceptionnelle le règlement général de police concernant le tapage nocturne, reste d’application. Il y va du bon sens collectif. 

Loïc Struys 
Crédit photo : Pixabay