Fabrice Leriche : De l’or entre les pinceaux


05 juin 2021

Plus de 20 ans de carrière dans la peinture, ça méritait bien un lancement en tant qu’indépendant. Mais cette expérience est surtout le résultat d’efforts et d’heures de travail pour ce passionné parti de rien. Rencontre avec Fabrice Leriche, peintre originaire de Nivelles qui vient de fonder FL Peinture.

A ses débuts, Fabrice a participé à une journée découverte de plusieurs métiers. Après un travail en tant qu’ouvrier, l’heure était venue de changer d’horizon pour retrouver quelque chose qui lui plaisait vraiment. "J’ai directement accroché avec la peinture !", explique Fabrice. "Il fallait pourtant tenir bon car les deux premières années étaient rémunérées à hauteur de 1€ brut de l’heure dans le cadre d’un stage. J’ai aussi suivi des cours du soir durant trois ans afin d’obtenir un diplôme de l’IFAPME en tant que décorateur, peintre en bâtiment et tapissier. Ce n’était pas une période facile, mais je suis fier de m’être battu dans le parcours scolaire puis professionnel qui n’a fait qu’évoluer."

Entretemps, 22 années se sont écoulées et de nombreux chantiers de construction et rénovation de maisons et d’appartements. C’est d’ailleurs devenu sa spécialité. Et c’est l’occasion pour Fabrice de se lancer à son compte pour partager son expérience, son sérieux et sa passion.

On ne pouvait pas résister à l’envie de mieux le connaître et de demander quelques conseils !

Quelles sont tes trois plus grandes fiertés ?

"La première est sans doute le rafraichissement d’une crèche nivelloise durant tout un week-end. Les enfants devaient impérativement revenir le lundi matin et il n’y avait pas droit à l’erreur. Ce projet m’a touché car j’étais ravi de savoir que les enfants allaient être accueillis dans de bonnes conditions.

Une seconde expérience est la rénovation d’une vieille maison à Seneffe, d’une hauteur de 9m et où la surface à refaire était de 300m². Les joints de la façade étaient tous tombés lors de la phase de nettoyage et la rénovation a dès lors nécessité d’utiliser 56kg d’enduit avant la phase de peinture. Aujourd’hui, la maison a retrouvé toute sa jeunesse extérieure.

Enfin, mon plus grand challenge a certainement été la mise en peinture d’un étage d’un home de Nivelles. Les couloirs étaient immenses et il fallait que le chantier se fasse très rapidement au risque que les résidents ne puissent pas y être accueillis à temps. Prévu sur deux mois, ce chantier a finalement été réalisé en trois semaines avec un rythme très soutenu d’une douzaine d’heures par jour, week-end compris. "

Quelles couleurs conseilles-tu ?

"Personnellement, j’adore les tons taupe (dans les bruns) et vison (gris brun) pour des salles à manger. Et j’ai aussi une affinité pour les tons pastel qui donnent un sentiment d’apaisement. Ça peut être un orange très subtil, mais aussi un vert d’eau pour les pièces zen et de sport, ou encore pour les chambres ou les vérandas. Ce sont bien évidemment mes propres goûts et on connait toutes et tous le proverbe des goûts et des couleurs (rires).

Pour bien choisir une couleur, je pense qu’il est important que chaque pièce reflète la personnalité et le style de la personne. L’intérieur doit représenter un état d’esprit. Et à la manière d’un style vestimentaire, ce choix est différent pour chaque maison ou chaque appartement. Et pour chacune de leurs pièces."

Comment faire durer une peinture dans le temps ?

"La qualité d’une peinture est évidemment un élément clé pour en profiter dans le temps. Il ne faut pas chercher à tout prix le moins cher, car on y perd à coup sûr sur le long terme. Certaines marques issues de grandes surfaces peuvent se dégrader plus rapidement ou leur teinte peut changer après quelques années seulement. Pour éviter ce phénomène, je recommande toujours une peinture Herbol ou Sigma. Sikkens est aussi une marque idéale pour les boiseries comme les escaliers, les châssis, les portes, etc.

La préparation est tout aussi importante pour que la peinture tienne dans la teinte souhaitée et qu’elle reste bien accrochée au mur sans se croquer ou s’effriter. Donc surtout ne pas négliger ce temps de préparation (ponçage/enduisage, couche primer, etc) !

Enfin, le choix de couleur influence aussi le résultat final sur la durée. Un plafond blanc et un mur blanc peuvent s’avérer très salissants ! Je conseille dès lors toujours un ton grisé ou crème."

Pour en savoir plus: www.fl-peinture.be et 0476 62 07 01.