Genappe : les citoyens au front pour défendre la quiétude des étangs de Glabais


21 mai 2021

Cette semaine, et depuis le début du mois, de nombreux riverains ont manifesté leur mécontentement face à l’avant-projet d’extension des infrastructures des étangs de Glabais introduit par les nouveaux propriétaires des lieux.

En attendant, le dossier continue d’évoluer puisque la Ville a, de son côté, mis à l’enquête publique cet avant-projet. Un avant-projet qui comprendrait, entre autres, une extension du bâtiment existant (on parle ici de 580m²), le maintien du logement existant à l’étage ainsi que la création de sept gîtes et d’une plaine de jeux de 1000m². Le parking actuel serait lui supprimé et remplacé par deux nouveaux parkings (de 41 et 23 places respectivement) accessibles par la Haute Rue. Cette enquête, qui s’est conclue le 4 mai, a donc engendré une levée de boucliers de la part des riverains. En effet, ils estiment que la réalisation du projet viendrait nuire à la tranquillité du village en provoquant des embouteillages et autres problèmes de mobilité dans les alentours.

Bien qu’elle ne veuille pas communiquer pour le moment, la société à responsabilité limitée « Les Étangs de Glabais », demandeur du projet, s’interroge sur le fait que les documents aient été soumis à une enquête publique. Mais comme a pu le déclarer Carine Messens, échevine de l’Urbanisme, à nos confrères de l’Avenir : « Devant l’ampleur de l’avant-projet, il était de notre devoir d’avertir la population par le biais d’une enquête publique. » (NDLR : propos recueillis par Vincent FIFI).

Néanmoins, il convient de clarifier une chose : si l’avis, rendu par la CCAT – Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire – qui s’est réunie mercredi pour se pencher sur le dossier, venait à être négatif, les démarches seraient mises à l’arrêt.

Affaire à suivre donc…

Alexandre Déom

Crédit photo : Flickr