Perwez : le Compost Parmentier interdit de broyage durant trois mois


21 mai 2019

Le bourgmestre de Perwelz, Jordan Godfriaux, a interdit le Compost Parmentier de broyer le moindre déchet durant trois mois. Cette décision résulte des nombreuses plaintes des voisins concernant les nuisances sonores, informe L’Avenir.

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise située près du rond-point de Glimes sur la nationale Namur-Louvain fait parler d’elle pour ce problème. Il y a peu de temps, l’entrepreneur anversois a connu ses premiers démêlés avec l’administration communale alors qu’il voulait agrandir sa société. L’administration n’a pas souhaité accéder à ses requêtes à cause des nombreuses plaintes qu’elle avait déjà reçues concernant les nuisances sonores de l’établissement et du refus de l’entrepreneur d’entendre quoique ce soit.

Pourtant, les plaintes sont bel et bien fondées. Selon un contrôleur, l’entreprise émet un bruit de 53 décibels alors que la limite autorisée est fixée à 50 décibels.

Après avoir introduit un recours à la Région, Compost Parmentier obtient malgré tout un permis de bâtir … et ne règle pas son problème de nuisances sonores. Selon l’entrepreneur, le bruit émis par le broyeur ne dépasse que de très peu les limites autorisées. Il souligne également que son bâtiment est isolé et situé à 250 mètres des premières habitations. Il affirme avoir été victime d’un acharnement de la part de la Commune, notamment parce qu’il est anversois, rapport L’Avenir.

Pour stopper les nuisances qui persistent encore, Jordan Godfriaux a décidé de prendre un arrêté suspendant l’activité de broyage de l’entreprise pendant trois mois et ce, à partir de ce vendredi 17 mai, le temps que celle-ci se remette en ordre.

Maud Wilquin

Crédit : Flickr (image d'illustration)