Seneffe: les citoyens pourront bientôt participer à la politique locale


23 juin 2021

Via un budget participatif, ils pourront proposer au collège communal leurs idées et projets sur des thèmes allant du sport à l’environnement en passant par la culture.

30 000 euros. C’est le montant qui sera consacré par le collège communal aux projets proposés par les citoyens. Certes, cela ne représente qu’une infime partie de la vingtaine de millions d’euros qui composent le budget de Seneffe. Mais pour Nicolas Dujardin, échevin en charge de la participation citoyenne, c’est un bon début : « Ce n’est pas le montant qui compte. Ce qui compte, c’est la dynamique que nous souhaitons impulser avec ce budget participatif, à savoir encourager les citoyens à rentrer des projets qui concernent leur quartier. Si on voit que le concept de budget participatif plait, pourquoi ne pas augmenter le montant du budget qui y sera alloué ».

A entendre l’échevin, installer le concept de budget participatif auprès de la population importe plus que de sortir sa calculatrice. Très bien, mais au fond qu’est-ce qu’un budget participatif ? « C’est le fait qu’une administration communale mette à disposition des citoyens une partie de son budget pour réaliser les projets de leur choix. Les citoyens peuvent par exemple venir nous voir avec une idée à développer pour leur quartier, nous leur donnerons notre appui pour que le projet arrive à terme ».

Faire participer les citoyens à la vie locale était déjà un projet de l’administration seneffoise depuis quelque temps. L’idée a d’ailleurs été couchée sur papier dans le cadre du Plan Stratégique Communal (PST). « Nous avions identifié au préalable le besoin des citoyens de participer à la prise de décision et d’agir à leur échelle. En plus, notre commune fait face à des problèmes d’investissement, notamment pour le projet de boucle du Hainaut et de la turbine gaz-vapeur dont on entend beaucoup parler pour le moment ».

Une demande des citoyens accentuée par la crise sanitaire

Si le projet de budget participatif a été retardé par la crise sanitaire, celle-ci aurait accentué le besoin d’une démocratie locale auprès des citoyens : « Les gens ont été coupés de leurs habitudes mais ça leur a aussi permis de découvrir de nouvelles choses. Ils se sont rendus compte de l’importance de l’échange et du débat au niveau local dans la vie politique ».

Concrètement, introduire un projet auprès de la commune est possible pour tous les Seneffois dès lors qu’ils sont âgés d’au moins 10 ans. D’après Nicolas Dujardin, il était important d’inclure le plus de monde possible et de mettre l’accent sur la jeunesse : « Nous allons d’ailleurs collaborer étroitement avec la Maison de Jeunes pour récolter les idées des jeunes ». Pour proposer votre idée, il faudra passer par une plateforme en ligne, mise en place par l’administration communale et intitulée "jeparticipe.seneffe.be". 

Le budget participatif est désormais lancé à Seneffe, il reste à savoir s’il rencontrera un avis favorable auprès de la population. « Nous avons en tout cas communiqué un maximum sur nos réseaux habituels et une soirée d’information pour expliquer le concept aura lieu le 29 juin. »

Si vous souhaitez vous impliquer dans le budget participatif de la commune, vous avez jusqu’au 1er septembre pour introduire vos projets sur la plateforme en ligne.

Nathan Scheirlinckx

Crédit photo : Flickr