Un mariage met en danger le bourgmestre de Villers-la-Ville


07 juillet 2020

Le bourgmestre Emmanuel Burton et deux fonctionnaires villersois ont été confinés, suite à la célébration d’un mariage jeudi dernier.

Le bourgmestre de Villers-la-ville à nouveau confiné. Emmanuel Burton a décidé de rester cloîtré à son domicile au lendemain d’un mariage célébré jeudi matin à la maison communale. La décision a été prise suite à l’appel à la commune d’une participante quelques heures après le consentement des époux. Celle-ci a informé le personnel communal que la mariée venait de recevoir les résultats d’un test au covid-19, passé quelques jours auparavant, qui l’annonçaient positive.

D’emblée, la salle des mariages, les bureaux où travaillent les fonctionnaires entrés en contact avec la mariée et les endroits où sont passés les jeunes époux ont été désinfectés. Par mesure de précaution, les personnes entrées en contact avec le couple sont depuis lors confinées. Il s’agit du bourgmestre de la commune, Emmanuel Burton, et de deux fonctionnaires. Une autre employée doit surveiller sa santé de près, précise L’Avenir.

Des personnes âgées dans l'assistance

Interrogé par le quotidien, le bourgmestre ne pouvait cacher son agacement face à l’attitude irresponsable de la jeune femme. "Je suis fâché de constater l’inconscience de certains! Nous n’avions pas été prévenus que cette dame, qui est venue à la commune alors que tout le monde travaillait, était en attente du résultat d’un test covid. On va resserrer les règles d’accès à la maison communale".

Comme évoqué sur TVCom, le bourgmestre envisage de réguler drastiquement les regroupements extérieurs et invite les citoyens à prendre leur responsabilité. "Il faut vraiment faire attention. Quand on doit passer un test, il faut le dire. On aurait pris toutes les précautions", assure-t-il. "Ils ont fait prendre des risques aux autres, il y avait des personnes âgées dans l'assistance".

Dans l’attente du résultat de son dépistage, le bourgmestre poursuit les tâches qui n’impliquent pas sa signature, depuis son domicile. Il s’agit du second confinement d’Emmanuel Burton, tombé malade au début de la crise sanitaire. S’il avait souffert, il s’était finalement remis et avait repris ses fonctions. Puisse-t-il ne pas vivre une rechute.

Loïc Struys

Crédit photo : Pixabay