Une bande de la E411 réservée au covoiturage  

08 mai 2019

Ce mardi 7 mai, le Ministre wallon de la Mobilité et des Transports, Carlo Di Antonio, la SOFICO et le SPW Mobilité et Infrastructures ont présenté deux projets pilotes de covoiturages. Ces projets innovants ont été lancés au nord et au sud de l’autoroute E411/A4 : l’un à Arlon et l’autre dans le Brabant wallon, entre Wavre et Rosières, soit sur environ quatre kilomètres, sur les voies en direction de Bruxelles.

Afin d’encourager le covoiturage en Wallonie, la bande d’arrêt d’urgence peut être empruntée en cas d’embouteillage, avec une vitesse maximale de 50km/h, par un véhicule qui a à son bord au minimum trois personnes. Des dispositifs permettront de vérifier le respect de ces consignes. Deux points de contrôles par zone pilote sont installés, composés de caméras derniers cris.

En Belgique, plus de 8 automobilistes sur 10 sont seuls dans leur voiture. « Ces projets pilotes contribueront à diminuer la congestion automobile à l’approche de Bruxelles et de la frontière luxembourgeoise, a expliqué le ministre. Il poursuit : écologique, convivial et économique, le covoiturage est aujourd’hui simple à organiser et doit s’imposer comme une véritable solution de mobilité. Que ce soit en termes d’infrastructures ou de véhicules, il permet d’utiliser au maximum des ressources déjà existantes. » 

Ces projets s’intègrent dans la vision Fast 2030 du Gouvernement wallon. Il souhaite réduire l’ensemble des problèmes occasionnés par la mobilité. L’objectif est d’arriver à un taux d’occupation de 1,8 personne/véhicule d’ici 2030, contre 1,3 actuellement.

Lise Cassoth

Crédit image : SOFICO