Le boom de la plaine communale de Nivelles


11 juillet 2019

Cet été, la plaine communale de Nivelles se tient jusqu’au 9 août à la Ferme de l’Hostellerie et la Ville de Nivelles a décidé d’y mettre en place une série de nouveautés. Un plus grand nombre d’enfants, d’activités et un meilleur encadrement sont au programme. Rencontre avec Isabelle Bourlez, Echevine de l’extrascolaire à Nivelles, et Joachim Vanherp, coordinateur ATL (accueil temps libre), qui gèrent cet espace avec le soutien d’un chef de plaine, de 40 moniteurs et du personnel communal.

C’est la première plaine pour Isabelle Bourlez qui a pris ses fonctions fin 2018 à la Ville de Nivelles. Et vu ses 15 années d’expérience en tant que professeur, des idées ont vite surgis : “nous avons d’abord simplifié les formulaires administratifs, organisé une grande séance d’inscription et mis au point diverses procédures pour les familles démunies (en collaboration avec le CPAS).”

Un double transport de navettes

Une seconde navette est également proposée cette année, permettant à de plus en plus d’enfants de bénéficier d’un transport en bus. En effet, en 2018, ils étaient 70 à bénéficier d’une navette alors qu’ils sont près de 120 enfants aujourd’hui. Cette nouveauté a également permis de diminuer la durée de trajet : “Les enfants qui montaient en premier dans le bus avaient parfois jusqu’à 50 minutes d’attente dans les transports. Ils arrivaient agités et ce n’était pas toujours évident à gérer. Le dédoublement du service de navette permet aux animateurs et aux enfants d’arriver beaucoup plus détendus à la plaine.” poursuit Isabelle Bourlez.

Cette nouvelle politique permet une certaine ouverture à un public défavorisé. Joachim Vanherp souligne la rencontre avec certaines associations comme les Quatre Vents, le Goëland, la Maison des enfants, l’Ouvre-boîte et AMO Tempo afin d’agir contre l’exclusion des enfants précarisés.

Plus de qualité aussi dans l’encadrement et les activités

D’autres changements sont à souligner comme l’optimalisation de la qualité de l’animation. On compte désormais 22 moniteurs brevetés sur un total de 40 animateurs, ce qui signifie que plus de la moitié est brevetée alors que l’ONE n’en impose qu’un tiers. Des fruits et légumes bios et des collations plus saines sont également proposées aux enfants ainsi que la sensibilisation par rapport aux déchets (une gourde a été offerte à chaque enfant).

Ces réformes donnent un nouveau visage à la plaine de vacances communale. Cette année, 190 enfants y sont accueillis chaque semaine, soit 10 de plus que l’an dernier pour un total de 300 places cet été. Joachim Vanherp souligne que les familles y ont toujours accès à un prix démocratique puisque Nivelles est l’une des plaines les moins chères du Brabant wallon avec un tarif de 23€ par enfant habitant à Nivelles, pour une semaine de participation.

Et ces chiffrent n’incluent pas encore les places qui ont été ajoutées à la plaine de la Maillebotte, gérée par l’ISBW (Intercommunale Social du Brabant wallon). Cette année, ce sont 60 enfants qui y sont accueillis contre 40 l’an dernier.

De quoi donner le sourire aux jeunes et à leurs familles durant ces vacances !

Quentin Ferrière